Home Transition Énergétique Produits spéciaux

Produits spéciaux

Un carburant bas carbone est un carburant pour moteur thermique issu de la biomasse (colza, tournesol, palme) ou de déchets organiques non fossile (huil de cuisine usagée, graisse animale). L'intérêt de ses carburants bas carbonne est la baisse des emissions de CO2 et des particules fines.

Le Koolza100, carburant 100% colza, 100% local

Bolloré Energy lance Koolza100, son nouveau carburant bas carbone 100% colza, 100% local. Obtenu à partir de la transformation d’huile de colza cultivé en france, Koolza100 offre une autonomie proche du gazole et a déjà démontré des performances environnementales significatives avec une réduction des émissions de polluants en plus de la diminution de 60% des émissions de gaz à effet de serre. Avec Koolza100, Bolloré Energy devient le fournisseur exclusif de la SNCF sur la ligne Paris-Granville.

Le HVO, le carburant de synthèse à partir d'huile usagée

Le HVO, huile végétale hydrotraitée, est un biocarburant d'origine 100% renouvelable. Son utilisation permet une réduction des emissions de CO2 d'au moins 85% et des particules et NOx à la combustion de 30%. Sa structure moléculaire est identique à un carburant strandard et est plus pure que le diesel fossile, permettant une meilleure combustion et une utilisation sans adaptation de moteur.        

Le biofioul, un produit innovant et plus écologique

Pionnier de la distribution de biofioul en France avec le lancement en octobre 2019 de son « Biofioul Évolution » sur la région normande, Bolloré Energy propose un produit novateur contenant 5 % d’huile de colza (F5), premier pas vers un fioul 100 % végétal. Ce biofioul émet 9 % de CO2 de moins dans l’atmosphère par rapport au fioul ordinaire et représente une solution plus vertueuse pour engager la transition écologique demandée par la Convention Citoyenne pour le Climat. 

Dès son homologation en janvier 2022, Bolloré Energy proposera un Biofioul Évolution avec 30 % d’huile de colza (F30). Cette augmentation de la proportion d’huile de colza dans le produit lui permettra ainsi de répondre aux demandes du gouvernement en restant en dessous du seuil de 250 grammes de CO2 par kilowattheure annoncé lors de la Convention citoyenne pour le climat.